INSOLENTE VEGGIE DE ROSA B.

Résumé éditeur :

L’album reprend des dessins qui ont fait le succès du blog Insolente Veggie et propose aussi de nombreux inédits.

L’auteure aborde avec humour et esprit militant ce qui fait le quotidien des végétariens, des végétaliens et des vegans aujourd’hui :

– végétarisme, végétalisme, véganisme,

– écologie,

– carnisme, spécisme, antispécisme,

– lait, oeufs,

– viande, élevage, abattage,

– corridas, cirque, chasse, zoos,

– vivisection…

★★★★★ Que du bonheur !

Critique :

Ma bibliothèque est heureuse de voir entrer INSOLENTE VEGGIE dans ses rayons.

Cette Bande Dessinée un peu particulière s’ajoute à « Comment j’ai arrêté de manger des animaux » d’Hugo Clément et « Plaidoyer pour les animaux, vers une bienveillance pour tous, vers une bienveillance pour tous » de Matthieu Ricard.

Chacun dans leur style dénonce les 60 milliards d’animaux terrestres et les 1000 milliards d’animaux marins tués pour notre seule consommation alimentaire. Ainsi que leur instrumentalisation pour des raisons purement vénales, simple divertissement, etc…

Pourquoi y avoir ajouté INSOLENTE VEGGIE, le premier album de BD dédié aux végétaliens à mes lectures déjà fournies ?
– parce que Rosa B. y reprend les dessins du blog qui fait son succès depuis plus de 10 ans
– parce que sa touche graphique est unique, sobre, noire et blanche, efficace et sensible
– parce que ses histoires montrent parfaitement cet autre ordre moral, ce nouveau rapport aux animaux
– parce qu’INSOLENTE VEGGIE s’adresse à tous pour entamer un dialogue et partager des informations trop souvent passées sous silence
– parce que, parfois pas très éloignée de la satire sociale, c’est bon de suivre celle qui analyse, réfléchit, s’offusque puis s’indigne et rétorque
– parce qu’elle est imprévisible et j’aime ça
– parce qu’il n’est jamais trop tard pour changer

Ce petit personnage haut comme deux pommes a emprunté les routes de l’humour souvent de manière caustique voire noire pour nous raconter son quotidien, ses rencontres, ses altercations, ses méditations (ruminations aussi), et surtout ses espoirs.

Elle ne mange plus les animaux mais elle sait être (très) mordante dans une BD qui se fait tendre et amère, et qui n’est pas prête de quitter ma bibliothèque, car ATTENTION INSOLENTE VEGGIE est (devenue) une BD culte !

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram