Le jardin en chantier de Aurélie GRANDIN

Résumé éditeur

Il est un drôle de jardin, au cœur de la ville, qui a su résister aux tractopelles et aux supermarchés. C’est le jardin d’Edmond Petit-Pois ou poussent fraises, potirons et lettres de l’alphabet. Un vrai petit coin de paradis pour les enfants du quartier.

★★★★★ Que du bonheur !

Critique

Au cœur d’une (terrible) ville, existe, caché, un merveilleux jardin « en périphérie de rien ».
C’est le jardin d’Edmond Petit-Pois, spécialement aménagé pour amener l’oxygène nécessaire aux enfants du quartier, mais pas uniquement.
Ce retraité « de la manufacture de boîtes de conserve de qualité supérieure » a eu également la brillante idée de réaliser, en plus, « une parcelle de lettres pour aider ceux qui avaient des difficultés avec la lecture » pour qu’à l’école on ne leur dise plus que « les carottes sont cuites ».

Hélas (il y a toujours un « hélas » dans les histoires), ce jardin de mots et de rimes voit son existence constamment remise en cause par le voisinage d’une terrible femme, Madame Mauvaise Graine.
Celle-ci déteste le végétal, exècre les enfants, adorent les produits chimiques, pesticides, insecticides….. etc.
Elle n’a connu que la méchanceté, et « d’ailleurs, on ne lui avait rien appris du tout… et surtout ce que c’était d’aimer. Elle était coriace, SAUVAGE, et ne disait jamais bonjour ».

Voici donc deux inoubliables personnages rendus parfaitement crédibles grâce à des illustrations magnifiques, des dimensions plus que confortables (38 cm X 26cm), et un texte à la fois poétique et drôlissime à souhait.

Cet album est une pépite de diamant pour tous les amoureux du jardin, de l’écologie, des enfants, des mots, de la vie quoi !

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram

4   24
2   25
4   33
3   40
5   48
1   47
5   41
1   37
1   51
2   59