je chemine avec gilles clément

Résumé éditeur :

 » Qui suis-je ? Si je le savais, cela réglerait un certain nombre de questions que je continue à me poser ! Mais heureusement, j’ai commencé par refuser d’être celui que l’on voulait que je sois. J’ai renoncé très jeune à rentrer dans une catégorie, case, obligation, ou bienséance. Finalement, j’ai exploré deux pistes : l’émerveillement, lorsqu’on observe les insectes on est dans l’étonnement, et le faire, parce que fabriquer de ses mains m’a toujours paru très important.  »

Gilles Clément a vécu son enfance entre la Creuse et Oran, où s’est ancré son goût du voyage et de l’observation.

Jardinier, paysagiste, botaniste, entomologiste, enseignant et écrivain, il n’a qu’une passion : le vivant !
Il est à l’origine de nombreux sites (privés et publics, en France et dans le monde) : le jardin de l’Arche de la Défense (Paris), le parc Matisse (Lille), le Domaine du Rayol (Var).

Il en a dégagé certains concepts florissants (le Jardin en Mouvement, le Jardin Planétaire et le Tiers-Paysage) sur un principe de base : « Faire le plus possible avec, le moins possible contre » la nature, les énergies, la vie.

★★★★☆  Lecture agréable, fort plaisante.

Avis :

Au tour de Gilles Clément de nous livrer son chemin de vie sous le questionnement délicat de Sophie Lhuillier.

Celui-ci se définit tout à la fois jardinier, paysagiste, ingénieur horticole, enseignant et encore écrivain, voyageur, dessinateur, créateur, et j’en oublie sûrement. Il s’avère doublement agréable de découvrir un tel homme ; mais aussi de lire un texte rendu fluide grâce à la technique du langage oral rapporté.

« La nature invente, fabrique ce que l’on n’avait pas prévu » et « les jardiniers interprètent tout ça ».

Avec ses concepts de  » planète jardin  » et de  » jardin en mouvement  » ce sont des merveilleux concepts de révolutions vertes que G.C. a théorisés et qu’il nous explique patiemment dans ce formidable ouvrage.

Comme pour « JE CHEMINE AVEC NANCY HUSTON » et « JE CHEMINE AVEC ANGELIQUE KIDJO » (deux titres que j’ai lus), le choix de ce défenseur de la diversité végétale montre là encore que l’engagement, l’oubli de soi et le combat réfléchi sont de mise dans cette collection livresque « JE CHEMINE AVEC… ».

Toutes les personnes sensibilisées aux grands bouleversements du monde ne peuvent que se ruer sur cette série, car elle fait la part belle aux créateurs lucides, ouverts au monde, sans risque de conflits d’intérêts…

Le jardinier ne doit jamais avoir  » l’illusion de la maîtrise « , il se doit de comprendre que pour préserver la diversité « on doit faire avec et non pas contre », raconte Gilles Clément.

Mais l’avenir est sombre, puisqu’ « il faudrait mille milliards d’arbres pour éviter la catastrophe annoncée », sous couvert également de changements de comportements.

En attendant, les éditions du Seuil nous offrent un beau portrait supplémentaire, celui d’un homme émerveillé par l’infiniment petit, et amoureux du FAIRE. Un livre qui ne peut qu’ouvrir les ailes des lectrices/lecteurs et que je recommande.

Merci à BABELIO et aux éditions du SEUIL pour cette belle lecture.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Instagram