Madame ZOLA d’Evelyne BLOCH-DANO

Résumé éditeur :

La vie d’Alexandrine-Gabrielle Meley (1839/-1925) aurait pu être écrite par Emile Zola. Née dans le Paris des petits métiers, cette grisette sans le sou canotte sur les bords de seine et pose pour les impressionnistes. Un jour, elle rencontre un Aixois travailleur. ce sera l’unique passion de sa vie. Le couple qu’Alexandrine forme avec Emile Zola va symboliser le succès bourgeois du second Empire.

Dans leur propriété de Médan, l’ancienne cousette, aux accents de « poissarde », selon Edmond de Goncourt, reçoit l’élite de l’art, de Flaubert à Maupassant. Un vulgaire bonheur ? Une muse en cuisine ? Vive, altière, généreuse, Alexandrine ne cesse jamais de se battre. Elle est à la fois forte et fragile, matrone et moderne, mère et fille. Sans doute a-t-elle construit sa vie autour d’un secret profondément enfoui, mais révélé ici pour la première fois.

Cette biographie de Madame Zola, entraînante et précise, riche de correspondances inédites, traverse différentes époques: de l’affaire Dreyfus à la Grande Guerre, de la locomotive à vapeur aux années folles. On y voit l’intimité d’un écrivain. On y voit une anticonformiste entrer au Panthéon au côté de Jeanne Rozerot, qui fut la maîtresse de zola et la mère de ses enfants.

Alexandrine fut, sous les traits de l’éternelle épouse, une femme libre.

★★★★★ Que du bonheur !

Avis :

Elle est née sous Louis – Philippe, a grandi dans le Paris de Balzac, connu le Second Empire, vécu la guerre de 70, la commune, traversé l’affaire Dreyfus, fréquenté Manet, Flaubert, Maupassant, Daudet, Cézanne, Goncourt et j’en passe.

Malgré des débuts chaotiques dans l’existence, les drames souvent, un contexte socio-politique et familial loin d’être tendres, Madame ZOLA fera montre d’un tempérament hors du commun. Quel portrait magnifique de cette compagne d’homme célèbre qui fut tout sauf un épiphénomène dans la réussite intellectuelle comme morale de son illustre époux. Les années qu’elles vivra sans lui viendront confirmer cette posture et état d’âme incroyables.

Tout, tout, tout… Evelyne Bloch-Dano nous conte, explique tout sur cette « grande » dame. Avec en bonus, un secret, bien bien enfoui révélé pour la première fois (!). Et pas des moindres.

Mais attention, Madame Bloch-Dano est bien plus qu’une grande biographe, chaque élément clé de la vie de ses personnages se voit en effet enrichi d’explications sociales, historiques, environnementales… sans que jamais son propos ne soit alourdi ou détourné de son but : nous faire comprendre mais surtout apprécier, avec étonnements et respect, avec plaisir et compréhension, la vie d’une femme unique, et de son époque, tel est l’objectif de l’écrivaine.

Voici la deuxième biographie de Evelyne B-D que je dévore, après celle de Madame Proust dont je m’étais délectée aussi, ne boudant mon plaisir à aucun moment. Du pur bonheur à chaque instant.

Cette fois encore, l’écriture, le travail très fouillé de recherches, l’élégance simple et subtile à la fois du texte m’ont éblouie.

Une fois le livre refermé, Madame Zola me hante, me suit, me guide… et me donne avant tout très envie de tout relire Zola et d’abord son « J’ACCUSE ! ».

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Instagram