L’instant mantra de Sylvain Martin

Résumé éditeur :

Baptiste rêve d’une romance digne du septième art. Un soir, alors qu’il rentre de séminaire, une enveloppe carmin l’attend dans sa boite aux lettres. Pas de cachet de la poste, pas de timbre ; ni expéditeur, ni destinataire. Il ouvre. Un doux parfum s’échappe.

A l’intérieur, un carton d’invitation sur lequel sont inscrits un mantra et un acronyme imprononçable. Le début d’une longue série. Le début d’une double énigme à résoudre.

Quel est ce voyage qui lui est proposé ?

Qui est cette mystérieuse inconnue qui lui adresse ces missives ?

Premier roman puor Sylvain Martin qui nous livre là les jalons d’une philosophie du cœur.

★★★☆☆ J’ai un peu aimé.

Critique :

Baptiste est un jeune divorcé amoureusement esseulé. Sa solitude affective lui pèse comme à bon nombre de citadin(e)s aujourd’hui. Il cherche la femme de sa vie,  » l’elfe de son cœur  » et également un sens à son existence.

Après une rencontre amoureuse, des missives bouddhiques énigmatiques écrites avec une calligraphie poétique (attention à la taille de la police difficile à lire – dommage) vont venir bousculer son histoire et le questionner. Commence alors une mini-série de malentendus pour ce jeune homme bien décidé pourtant à découvrir la mystérieuse créature à l’origine des messages qui lui arrivent.

Si son cœur manque d’une présence féminine, il n’en est rien de son réseau amical, entièrement féminin (!) ; l’enquête sera donc menée en grande partie par son âme sœur, ou sa meilleure amie si vous préférez. Avec une surprise à la fin !

Ce roman que je qualifierais de  » romance à haut potentiel de développement personnel  » invite le lecteur à apprendre à s’aimer avant d’aimer les autres, à parcourir un voyage intérieur vers   soi – même ( c’est moins cher que d’autres voyages, mais sûrement plus compliqué ! ) seul apte nous faire vivre autrement que par procuration, bref à ne pas s’oublier.

De la substantifique moelle de la vie aux chaînes de violence inhérentes de notre société moderne, beaucoup de concepts philosophiques et zen se voient ainsi mis en exergue.

Cela n’altère pas la fluidité de cette lecture qui se trouve par là-même empreinte d’une sérénité à toutes épreuves. J’imagine que cette histoire a été rédigée par un amoureux de la vie qui veut surtout nous inviter avant toute chose à apprendre à aborder les choses sous un angle différent.

Je remercie donc BABELIO et les éditions INDIGRAPHE pour m’avoir fait confiance à l’occasion de l’envoi de ce livre.

Au final, il me semble que ce jeune auteur montre un potentiel certain : écriture, thématique, personnages attachants, originalité. Il lui reste, pour son prochain roman à épaissir ses personnages et à complexifier son récit.

En effet, selon moi, ses mantras et messages emplis de bon sens et d’altruisme confèrent indéniablement une aura apaisante à ce texte, qui se révèle quand même plus intéressante que la romance.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Instagram