Les aliments contre le cancer de Richard Béliveau

Résumé éditeur

Au fil des années, de nombreuses études fondamentales, cliniques et épidémiologiques ont montré qu’une consommation accrue de produits végétaux dont les fruits et les légumes représente un facteur clé dans la réduction du risque de cancer. Mieux encore, certains aliments ont la capacité de tuer dans l’œuf les microtumeurs que nous développerons tous au cours de nos vies et qui menacent de devenir des cancers. En effet, certains aliments contiennent une quantité importante de composés chimiques non-nutritifs (phytochimiques) qui semblent jouer un rôle crucial dans cet effet chimio-préventif. De récentes recherches démontrent que, en plus des fruits et des légumes, d’autres aliments tels le thé vert, le curcuma, ou le chocolat contiennent de fortes quantités de composés anticancéreux. Par exemple, une alimentation quotidienne contenant un mélange de fruits, de légumes et des boissons telles que le thé vert et le vin rouge permet l’absorption d’une quantité à proprement parler thérapeutique de composés phytochimiques anticancéreux. L’apport quotidien de ces différents aliments constitue un moyen simple et efficace pour contrer le développement et la progression du cancer.

★★★★★  Que du bonheur !

Critique

Bien que chaque cancer possède des facteurs déclencheurs qui lui sont propres, tous les cancers suivent en gros le même processus de développement, lequel se divise en trois grandes étapes : l’initiation, la promotion et la progression.

Tous les (honnêtes) spécialistes s’accordent pour reconnaître que l’adoption du mode de vie occidental a très nettement accru la fréquence de nombreux cancers.
Les tableaux comparatifs des cancers d’un continent à l’autre et les mouvements de populations (japonais aux Etats-Unis) sont éclairants sur ce point.

Le livre Les aliments contre le cancer combine les expériences menées par les équipes travaillant sur les effets de certains aliments sur la prolifération des cellules cancérigènes. Ils décrivent et expliquent longuement, mais passionnément, comment les substances présentes à l ‘état naturel dans les aliments possèdent la capacité biochimique de prévenir, de contrer et inverser les mécanismes qui favorisent le développement de cette maladie dans l’organisme.

Ce livre a été le premier à montrer comment l’angiogenèse tumorale (croissance de nouveaux vaisseaux sanguins nourrissant les cellules cancéreuses) peut être réellement inhibée par le régime alimentaire. Evidemment, il ne s’agit pas d’éviter la chirurgie, ou les traitements, mais de se prémunir d’une récidive, ou d’un cancer (familles à risque…).

Grâce à cette approche antiangiogénique métronique parfaitement décrite, on voit pourquoi le cancer n’est plus une maladie fatale mais peut devenir alors une maladie chronique nécessitant un traitement constant pour la contrôler. Et cette prévention au quotidien passe par l’alimentation. Vous ne regarderez plus jamais les choux et le chocolat noir de la même manière après cette lecture.

Un programme passionnant qui ne devrait pas être lu uniquement par ceux qui redoutent la récidive mais bien évidemment par tous.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Instagram