vos parents ne sont plus vos parents de marie-france et emmanuel ballet de coquereaumont

Résumé éditeur :

Vos parents ne sont plus vos parents. Cette pensée résonne pour beaucoup d’adultes comme un coup de tonnerre. Mes parents resteront toujours mes parents! Or, cette idée très simple – que vo s parents n’ont plus à jouer de rôle parental – peut en réalité être un véritable soulagement.

Nous sommes nombreux à souffrir d’une relation parfois compliquée et un peu ambiguë avec nos parents, ou disons plutôt, nos ex-parents. Et si vous pouviez avoir une relation différente, autre que celle que vous aviez avec eux en grandissant ?

Le défi est donc le suivant: quelles sont les croyances obsolètes qui encombrent la relation avec vos ex-parents? Comment résoudre la sensation d’être un éternel enfant face à eux?

Comment libérer les parts de vous-même piégées dans un passé qui ne passe pas? Comment construire avec eux une nouvelle alliance?
Grâce à ce livre, vous aurez les clés pour être réellement libre, partager votre vérité intérieure, et enfin, créer une relation ex-enfant/ex-parent mature, pacifiée et intègre.

★★★★☆Lecture agréable, fort plaisante.

Avis :

Ames sensibles, s’abstenir…  avec un tel titre, on pressent un texte-pavé dans la mare ou quelque chose du même type.

 » Vos parents ne sont plus vos parents  » traite d’un gros tabou dans notre société aux racines judéo-chrétiennes, le quatrième commandement de la bible !
A savoir…
 » Vous, les enfants, obéissez à vos parents dans le Seigneur, car cela est juste. Honore ton père et ta mère : ainsi tu seras heureux et tu auras longue vie sur la Terre. »

Deux psychothérapeutes, spécialistes des suivis intrafamiliaux  se sont saisis des questions de désordres intergénérationnels pour en décrypter tous les aspects toxiques.

Que nous disent-ils ? :
D’abord que la loyauté à sa propre parenté est tellement enracinée dans les sociétés humaines que la souffrance au sein de la famille n’est jamais perçue comme signe d’alarme d’un dysfonctionnement.

Et que  » Parent d’adulte, ça n’existe pas ! C’est antinomique. »

Le message est brut mais plein de sens.

Etre PARENT se révèlerait une « fonction à durée déterminée ». Nous devrions tous apprendre à évoluer vers  l’état d’ex-parent, ou d’ex-enfant, et  » agir ENFIN entre adultes « .
Hélas, certains demeurent d’éternels « enfants » face à leurs parents, souffrant de figures parentales qui parasitent leur vie.
Il s’agit alors de dépasser les liens automatiques de parenté, pour le bien de tous, et le livre d’expliquer par quels moyens y parvenir.

 » C’est pour ton bien ! « , influences normatives entendues, prison invisible et mortifère tellement reportées.
« Avec tout ce que j’ai fait pour toi… ce que je t’ai donné… »

Comment transgresser alors l’ordre établi (par qui ?), imprimé depuis des générations, quand il est devenu dysfonctionnel en mettant à mal l’indépendance des enfants devenus adultes ?

Se libérer en affirmant sa vérité intérieure et en se positionnant en tant qu’adulte, vaste défi.
Se sacrifier à vie pour son enfant n’est pas un signe d’amour inconditionnel, mais signe d’un problème.
De plus, c’est un mythe de croire que le sacrifice rend heureux.

L’enfant n’est pas là pour satisfaire les désirs, les attentes et les espérances de ses parents, ni pour combler la solitude de leur vieillesse.

Les auteurs insistent beaucoup sur la relation ex-enfant – ex- parent en invoquant un réajustement continu  » où l’équité, l’intégrité et le respect de la dignité fleurissent librement.  »

Reste à faire un inévitable deuil de la fonctionnalité parentale. Pas facile pour certains et surtout certaines, mais c’est un changement doublement vertueux.

On y parle aussi de la « parentification de l’enfant », l’enfant soutient le parent seul ou dépendant, contre son gré. Et le livre de montrer les multiples facettes de l’éternel enfant médiateur, soignant… de l’enfant-médicament.

Beaucoup de sujets inhérents aux liens parent-enfant, enfant-parent sont donc traités, et ça fait tellement de bien.

Je dois hélas reconnaître que j’ai trouvé parfois cet ouvrage difficile car technique (psychanalyse).
 » L’éveil de l’enfant intérieur  » m’a laissé (pour l’instant) de marbre, mais je ne regrette à aucun moment la découverte de ce livre tellement novateur. Le fait qu’il montre comment les parents doivent offrir à leurs enfants des racines et des ailes, et non pas revenir à la  » dette éternelle  » de l’enfant, loyauté fondamentale aux parents, retour sur investissement, etc…est tout simplement excellent, et nous remet les pendules à l’heure, nous, parents.

Ici, le propos va plus loin dans le tabou des relations familiales inconfortables que les autres ouvrages. Ce riche contenu secoue, remet en place un nombre de pseudo-certitudes impressionnant.
Il y a aussi quelques tests tout à fait pertinents.

Bref, voici un livre aussi utile aux ex-enfants qu’aux ex-parents !

« Fendre le rocher des loyautés toxiques » intra-familiales, c’est donc possible !!!

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Instagram