Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Neige de Maxence FERMINE

Résumé éditeur

« C’était une nuit de pleine lune, on y voyait comme en plein jour. Une armée de nuages aussi cotonneux que des flocons vint masquer le ciel. Ils étaient des milliers de guerriers blancs à prendre possession du ciel. C’était l’armée de la neige. »

Au Japon, à la fin de XIXe siècle, le jeune Yuko s’adonne à l’art difficile du haïku. Désireux de perfectionner son art, il traverse les Alpes japonaises pour rencontrer un maître. Les deux hommes vont alors nouer une relation étrange, où flotte l’image obsédante d’une femme disparue dans les neiges.

Dans une langue concise et blanche, Maxence Fermine cisèle une histoire où la beauté et l’amour ont la fulgurance du haïku.
On y trouve aussi le portrait d’un Japon raffiné où, entre violence et douceur, la tradition s’affronte aux forces de la vie.

★★★★☆ Lecture agréable, fort plaisante

Critique

Pour Yuko, l’apprenti poète, la neige – par son âme poétique qui en fait une passerelle vers la lumière divine – lui donne un amour indéfectible pour créer ses haïkus. Il veut d’ailleurs en faire son métier, contre l’avis de sa famille.
C’est que le jeune homme, en cette fin du XIX au Nord du Japon, désire avant toute chose
apprendre à regarder passer le temps,
dire l’indicible,
voyager sans bouger,
se regarder vivre,
rendre le blanc de son hiver japonais
bref…
aimer la vie.
Avec une langue incroyablement pure et concise, M F nous dresse le doux portrait d’un artiste langagier hors pair, sachant puiser ses mots à la source de toutes les beautés.
Mais la poésie doit aller plus loin que les rimes, et pour devenir funambule du verbe, il lui faudra donc découvrir, rencontrer, partager.
C’est ce que ce très court et délicat roman résolument poétique et zen narre.
Ce genre de livre fait du bien. A découvrir parallèlement à Zen du même auteur. Ces deux ouvrages à la lecture au premier abord simple sont plus profonds qu’ils n’en ont l’air, si l’on accepte de se laisser porter par la puissance créative de leurs personnages principaux : le calligraphe et l’auteur de Haïkus.
Voici, au final, deux livres qui nous invitent à apprécier L’INSTANT PRESENT en toute humilité grâce aux pouvoirs créatifs.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *