Mémoires d’une pirate de Celia Rees

Résumé éditeur

En 1724, Nancy Kington, jeune fille de 17 ans, écrit le récit de ses aventures de pirate à bord du navire qui la ramène en Angleterre. Nancy est un garçon manqué qui rêve d’aventure en lisant des récits de pirates et de voyageurs. La mort de son père, ruiné par le naufrage de plusieurs de ses navires, bouleverse son existence : placée sous la tutelle de ses frères, elle part pour la Jamaïque. Invitée à dîner le soir de ses 16 ans, Nancy découvre que sa famille a arrangé son mariage avec Bartholomé le Brésilien.

Prétextant une indisposition, elle rentre seule à la plantation. Son retour impromptu sauve Minerva, la jeune esclave avec laquelle elle s’était liée d’amitié, que Duke, le contremaître de la plantation, tentait de violer. Nancy abat l’homme d’un coup de pistolet. Apprenant que le Brésilien la fait rechercher, Nancy et Minerva s’engagent alors sur le vaisseau pirate de Broom, dont Nancy avait fait la connaissance lors de son voyage pour la Jamaïque : elles devront s’habiller en hommes et se soumettre aux règlements du navire comme tous leurs compagnons.

★★★★☆ Lecture agréable, fort plaisante.

Critique

Au XVIII° siècle, à la mort de son père, armateur anglais puissant, Nancy, 16 ans, se voit contrainte de quitter l’Angleterre pour la Jamaïque, où la famille possède des plantations de sucre.

Encore adolescente, cette jeune fille découvre alors une autre vie à la fois joyeuse et cruelle ainsi que les obligations liées à son statut.

Horrifiée par l’esclavage, peu à peu, elle découvre aussi la dure réalité du commerce du sucre.

Dans ce grand récit d’aventure et d’amitié (pour jeunes adultes), véritable hommage à la piraterie, Célia Rees y aborde aussi la condition de la femme, l’esclavage et la lutte contre les préjugés.

Un bon moment de lecture à tout âge pour qui aime les romans historiques bien menés

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram