Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’oiseau du bon dieu de James Mc BRIDE

Résumé éditeur

En 1856, Henry Shackleford, douze ans, traîne avec insouciance sa condition de jeune esclave noir lorsque le légendaire abolitionniste John Brown débarque en ville avec sa bande de renégats. Henry se retrouve libéré malgré lui et embarqué à la suite de ce chef illuminé qui le prend pour une fille.

Affublé d’une robe et d’un bonnet, le jeune garçon sera brinquebalé des forêts où campent les révoltés aux salons des philanthropes en passant par les bordels de l’Ouest, traversant quelques- unes des heures les plus marquantes du XIXe siècle américain.

Cette épopée romanesque inventive et désopilante a été récompensée par le prestigieux National Book Award, le plus prestigieux des prix littéraires américains.

★★★★★ Que du bonheur !

Critique

Merci aux « critiqueurs » de Babelio qui m’ont permis de découvrir ce livre, qui est en effet un diamant.
L’épopée de ce jeune esclave auprès de John Brown, un personnage (qui a existé) illuminé de Dieu ayant voué sa vie à la libération des esclaves noirs américains est un pur chef d’œuvre.

Le style à la fois vif et chaleureux, l’intrigue très originale, l’humanité qui en ressort, et l’humour aussi parfois, font de cet opus un MERVEILLEUX moment de lecture qui nous emporte au milieu du 19ème siècle américain, juste avant le déclenchement de leur guerre civile.

Le narrateur, un jeune esclave noir déguisé en fille, contre son gré (au départ seulement) ne sortira pas de sitôt de votre mémoire, et l’oiseau du bon Dieu non plus ! Vous êtes prevenu ( e ) !

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *