Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le sentier des reines d’Anthony PASTOR

Résumé éditeur

Savoie 1919. Blanca et Pauline ont attendu toute la guerre le retour de leurs hommes. Lorsqu’ils rentrent enfin, miraculeusement sains et saufs, c’est pour périr aussitôt dans une avalanche. C’en est trop, elles décident de quitter leur montagne, emportant avec elles Florentin, un orphelin de 11 ans. Commence alors une grande aventure, et, à travers elle, une véritable interrogation de la condition des femmes dans cette époque charnière des années 1920.
Le chemin sera initiatique, de manière totale et profonde ; le parcours : social, politique, spirituel et humain.

★★★★★ Que du bonheur !

Critique

Quel bonheur de renouer avec la bande dessinée, après plusieurs décennies, d’abstinence grâce au magnifique album : le sentier des reines.
L’histoire est à la fois simple mais originale : dans la Savoie de 1920, Blanca et Pauline ont vu leurs hommes rentrer de la guerre miraculeusement saufs, mais la chance a tourné et ils sont morts dans un accident de montagne, peu de temps après.
Les deux femmes décident alors de saisir leur destinée à bras-le-corps et quittent leur village enneigé et sclérosé de conventions et de non-dits.
La grande aventure commence pour elle au travers d’un long chemin forcément initiatique, jonché d’obstacles mais qui les mènera vers une libération sociale, humaine et donc féministe.
Le traumatisme de la Grande Guerre a bouleversé la société française dans son ensemble et dans son intimité, à commencer par la cellule familiale. Entre aspiration au droit de vote, émancipation féminine, colportage traversant les cols, émigration savoyarde, traumatismes des tranchées …… ce road movie aventureux dans la France d’après 14-18 se révèle, grâce à un superbe dessin graphique et un texte court mais toujours juste, pudique et intelligent, une ode à la liberté pour deux femmes courageuses, car en avance sur leur temps.

Leurs pérégrinations (montagnardes seulement au départ) sont autant d’immersions touchantes dans la France d’alors et dans les mentalités de l’époque. le tout, vous l’aurez compris, est formidable à suivre, puisque textes et images se coordonnent merveilleusement bien pour nous emporter dans un voyage fabuleux flottant entre réalités et fiction.

A la fin de l’ouvrage, l’auteur précise quelques points en expliquant les liens ente son récit et le contexte de 1920, photos anciennes à l’appui.
Un beau et riche moment de lecture !

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *