Le crime des roses de Carlene Thompson

Résumé éditeur

La charmante et jeune Brooke a-t-elle la poisse ? Son père est mort d’un cancer lorsqu’elle était enfant et sa mère a été assassinée par son beau-père quelques années plus tard. Ce  » crime des roses  » – ainsi nommé parce que sa mère a été découverte sans vie sur un lit de roses blanches tâchées de sang – semble lui coller à la peau. Même ses amours se sont soldés par des échecs cuisants.

Et maintenant, sa collègue vient de se faire descendre au volant de sa propre voiture. Brooke était la cible, bien sûr… Son beau-père, qui vient de s’évader de prison, a juré de se venger de son témoignage, qui lui a valu la prison a perpétuité.

Où Brooke ira-t-elle se réfugier ? Et en qui peut-elle avoir confiance ? Le beau Vincent, un écrivain célèbre, pour quelle raison s’intéresse-t-il tant à elle ?

Pendant ce temps-là, Brooke ne cesse de recevoir des roses blanches, accompagnées des menaces de son beau-père en cavale. Un beau-père doué pour l’atrocité : il aime infliger la torture et sait manipuler tous ceux qui vivent dans l’entourage de Brooke… et qui ont quelque chose à cacher.

★☆☆☆☆ Rien à garder, cette lecture m’a fait perdre mon temps.

Critique

Le crime des roses est selon moi un thriller sans relief ni suspens.

Même si la fin révèle la présence d’un personnage à double personnalité, je n’ai pas vraiment été séduite, ni surprise. Le terme « thriller » est d’ailleurs excessif, selon moi.

Le tout est fade, lisse et prévisible, car l’écriture et l’intrigue ne créent aucune ambiance particulière, et ne dressent pas de portraits psychologiques dignes de ce nom.

Quand au frisson soi-disant garanti jusqu’à la dernière page….. je l’attends encore.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram