Le charme discret de l’intestin Tout sur un organe mal aimé de Giulia Enders

Résumé éditeur

Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre deuxième cerveau et son microbiote (l’ensemble des organismes l’habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies…
Illustré avec beaucoup d’humour par la sœur de l’auteur, cet essai fait l’éloge d’un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience. Avec enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre.
Véritable phénomène de librairie, Le Charme discret de l’intestin s’est vendu à 950 000 exemplaires en Allemagne et sera publié dans 26 pays.

★★★☆☆ J’ai un peu aimé.

Critique

La lecture de le charme discret de l’intestin m’a laissée un peu sur ma fin…
C’est une lecture dont j’attendais beaucoup (dans les meilleures ventes depuis des semaines et des semaines), espérant pouvoir noter entre autres des conseils médicaux….
Que nenni !
Après une première partie vraiment rigolote par le style de son propos, la deuxième partie du livre tourne vite à la leçon de SVT version « comment rendre les sciences accessibles à ceux qui ne s’y entendent pas du tout ».
Elle s’en sort bien car elle a une réelle volonté de donner le plus de lisibilité possible au domaine qu’elle a choisi : la gastro, mais j’ai décroché assez vite, ayant probablement lu trop d’ ouvrages sur le même sujet, plus concrets, ceux-là.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram

4   42
2   40
0   36
0   36
0   25
6   29
0   31
2   41
0   37
2   38