La Tempête de Florence Seyvos et Claude Ponti

Résumé éditeur

Cette nuit-là, lorsque la tempête arrive, la petite Clarisse n’a pas du tout peur : elle l’attendait. Même quand la pluie et le vent entrent dans sa chambre, elle est tranquille : Papa et Maman sont là. Et le lit de Clarisse se transforme en radeau…

Un événement à priori effrayant devient une jolie aventure. Rien ne peut atteindre cette paisible petite famille qui, même attaquée par les éléments déchaînés, reste souriante, baignée dans une douce tiédeur et une chaude lumière. Une histoire bienvenue à l’âge des terreurs nocturnes.

★★★★★ Que du bonheur !

Critique

Clarisse, adorable personnage mi-souris mi-lutin se réjouit de l’ouragan (n’ayons pas peur des mots ) qui arrive, subrepticement et qui, peut-être déracinera sa maison.
Il faut dire que la maison est très isolée au milieu d’une étendue d’un calme affolant, d’un vide incroyable.
Comment une maison peut-elle être construite là ?
Comment vit Clarisse dans cette grande plaine loin de toute vie ?
Chaque page apporte ses questions.
Les nuages couvrent la double page, Clarisse est au lit avec ses parents pour la rassurer, mais elle a un très grand sourire sur les lèvres.

L’immense talent de Claude PONTI, l’illustrateur de cet ouvrage, fait monter le vent, la pluie petit à petit. le suspens est en marche.

Et pourtant « Il fait si bon dans le lit que ça doit rendre le vent furieux.
Cette fois il se déchaîne. Il a décidé de faire écrouler la maison. »

Un album que les enfants adorent, car il leur permet de jouer avec leurs peurs, et d’envisager les changements sous un autre angle.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram

4   24
2   25
4   33
3   40
5   48
1   47
5   41
1   37
1   51
2   59