Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L art de la quiétude ces chats qui nous apaisent de Véronique AÏACHE

Résumé éditeur

Le chat fascine depuis la nuit des temps.
Élevé au rang de dieu protecteur par les Égyptiens,
professeur de méditation chez les disciples
de Bouddha, il conserve encore aujourd’hui
sa liberté instinctive et sa sagesse immémoriale.
Et si nous cessions de considérer les chats
comme des animaux de compagnie et commencions
à nous nourrir de leur spiritualité féline ?

Cet ouvrage nous livre les clés pour observer
et comprendre les chats. Ils deviennent alors
nos guides vers un équilibre parfait entre le monde
extérieur et la paix intérieure. En suivant
leur exemple sur la voie du lâcher prise,
accédez à la paix du cœur et de l’esprit,
aspirez enfin à l’art délicat de la quiétude.

La journaliste Véronique Aïache,
spécialiste de la ronronthérapie, nous enseigne
les disciplines bienfaisantes inspirées par les chats
et leurs insoupçonnables pouvoirs guérisseurs.

★★★★★ Que du bonheur !

Critique

Le ton est donné dès la préface « A André. Du… du plus profond de…. ».
Avec ce début de phrase hésitant on comprend que la SENSIBILITÉ sera la ligne de conduite de cet ouvrage original.
Les pages qui suivent sont destinées aux inquiets de naissance, aux anxieux, ceux qui sont en quête du lâcher prise depuis des lustres, mais qui cherchent, lecture après lecture, un moyen de lutter contre leurs petites « névroses ».
Merci donc à Babelio de m’avoir sélectionnée pour tester ce nouvel art de la quiétude mené grâce aux félins  » domestiques « , à savoir le chat, car comme tout un chacun, j’ai moi aussi mes névroses et j’aime bien les chats !

Pour parvenir enfin à faire fi des insupportables questions ruminantes qui nous plombent trop souvent l’énergie et le moral, la maline journaliste Véronique Aïache nous propose d’aller voir du côté de ces discrets animaux poilus dans une ode à la personnalité universellement sage et tranquille des chats.
Après un début d’ouvrage montrant pourquoi il est intelligent d’affirmer que le chat évoque l’étape ultime de la sagesse, le dit animal à moustaches – chasseur de rongeurs quand il n’est plus nourri aux croquettes – nous est narré dans sa dimension historique, culturelle et spirituelle. Des crétois, en passant par les Égyptiens, grecs anciens, romains, premiers musulmans…. tout tout tout, vous saurez presque tout sur les différentes manières humaines de cohabiter ( ou pas ) avec les minous, car d’un bout à l’autre de la Terre, au même moment, on peut trouver tout et son contraire.
V. Aïache nous le raconte avec un propos toujours ciselé, et documenté dans son petit livre que j’ai trouvé à la fois instructif, poétique et spirituel.
Donc, vous l’aurez compris, j’ai adoré cet ouvrage, parce que de contes en légendes, de récits en analyses, le canevas ainsi brodé autour des chats d’hier à aujourd’hui légitime sa place parmi nous et nous convie à des métaphores délicieuses qui nous aident à regarder nos
( petites ! ) angoisses d’un autre œil.

Avec ses berceuses ronronnantes (le ronronnement est fort bien expliqué aussi), et sa liberté instinctive, gageons tous que le chat deviendra le meilleur ami de l’homme en nous mettant sur le chemin de la paix intérieur grâce à une cohérence méditative bien attrayante telle qu’elle nous est décrite.
Une lecture qui m’a tout simplement ravie (et pourtant je n’ai pas de chat).

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *