Coeur pur Journal zen et lettres de Maura de Maura O’Halloran

Résumé éditeur

L’intérêt précoce de Maura O’Halloran pour la méditation l’amène, à 24 ans, à s’envoler pour le Japon. Elle trouve refuge dans un temple zen, au nord du pays. Pendant les trois ans de sa formation avec l’un des plus grands maîtres spirituels japonais, elle confie à son journal ses réflexions, ses doutes et ses exaspérations. En 1982, après avoir pratiqué l’ascèse avec autant d’assiduité que l’humour, elle atteint l’illumination.

Maura « Soshin » O’Halloran, née en 1955, est la première Occidentale à avoir été autorisée à vivre dans un monastère zen traditionnel. Elle est décédée en 1982 dans un accident d’autocar sur le chemin du retour en Europe, alors qu’elle projetait d’ouvrir son propre centre zen à Dublin.

★★☆☆☆ Bof ! Je n’ai pas vraiment apprécié ce livre.

Critique

Malgré mon intérêt certain pour la culture zen au Japon, le style et le manque de contextualisation de ce texte (journal et correspondance) ne m’auront pas permis d’aller jusqu’au bout de ces notes intimes que la famille de Maura O ‘ Halloran ( l’auteure, jeune américano-irlandaise) a décidé de publier après sa mort survenue à l’âge de 27 ans.

Elle rentrait alors en car en Occident et projetait d’ouvrir son propre centre zen à Dublin.

C’est probablement davantage le drame de sa disparition que le contenu de ses notes qui a motivé cette publication

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram

4   34
1   35
1   49
2   59
2   52
2   56
5   57
3   72
0   61
0   46