Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Apocalypse bébé de Virginie DESPENTES

Résumé éditeur

Valentine disparue … Qui la cherche vraiment ?
Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l’adolescente égarée … Les différents personnages se croisent sans forcément se rencontrer, et finissent par composer, sur un ton tendre et puissant, le portrait d’une époque.

 

★★☆☆☆ Bof ! Je n’ai pas vraiment apprécié ce livre.

 

Pas de coup de cœur pour le premier roman de Virginie Despentes que je lis. Cette recherche d’ado fugueuse réalisée par deux enquêtrices, dont l’une plutôt atypique, n’est que l’excuse pour tracer au vitriol une critique acerbe de toutes les mœurs dites « bourgeoises ».

L’auteure porte un regard sévère sur tout ce que l’on peut nommer « institution » qu’elle soit de l’ordre du privé comme du public. Elle vilipende les « pauvres têtes asphyxiées par la beauferie hétérocentrée ».

C’est cash, méchant, avec quelques maximes personnelles sans grand intérêt comme « la richesse est un épais matelas, elle amortit les chutes, permet de se relever »… et j’en passe.

L’auteur a ainsi trouvé sa cible : ceux qui se lèvent le matin à heure fixe pour aller travailler, ceux qui possèdent quelque chose, ceux qui éduquent une progéniture … bref le système.

Certes, tout n’est pas rose dans la société humaine moderne, il faudrait être idiot pour ne pas le reconnaître, mais un peu de tolérance, et de compréhension de l’Autre, dans ses travers et ses erreurs aurait plus d’intérêt que ce type de roman plus agressif qu’analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *